28/01/2020
La petite Eugénie Hubert, de Florennes, est née au CHR Sambre et Meuse à Auvelais. Ce n’était pourtant pas la maternité la plus proche de chez elle. Ses parents souhaitaient mettre leur fille au monde dans un hôpital à taille humaine, où leurs valeurs seraient respectées. Ils y ont trouvé tout ce qu’ils attendaient : de l’écoute, de l’attention et du respect.
 
 

Elodie Maenhout a toujours su qu’elle souhaitait un accouchement naturel. Avec son conjoint, Valentin Hubert, ils avaient un projet de naissance bien particulier pour leurs deux filles.  « Nous souhaitions trouver un compromis entre la maison de naissance et la sécurité de l’hôpital. Mais quand on est allé parler de ce projet à notre gynécologue de l’époque, il nous a clairement dit que ce ne serait pas possible dans ce grand hôpital. »

C’est ainsi que ce couple s’est mis en recherche d’un hôpital qui réponde à leurs attentes. « On a beaucoup cherché… Rares sont les hôpitaux qui sont vraiment à l’écoute de leurs patientes et qui acceptent qu’un accouchement puisse durer longtemps sans pour autant vouloir accélérer le travail avec des produits. »

Ce couple s’est ainsi retrouvé au CHR Sambre et Meuse à Auvelais. Les salles d’accouchement rénovées en 2015 sont décorées avec soin. Elles invitent à la détente, tant par les couleurs et l’éclairage que les décorations murales. Différents moyens sont mis à la disposition des parents pour aider à l’arrivée du bébé et favoriser une participation active des parents : des coussins, baignoires, ballons,….

« Nous étions dans un vrai cocon. Une petite structure où nos valeurs ont vraiment été respectées. Les sages-femmes ici font un job extraordinaire ! Je ne souhaitais pas de péridurale, quitte à ce que ça dure longtemps. Et même dans nos décisions après l’accouchement, que ce soit en termes d’allaitement ou de soins, nous ne nous sommes jamais sentis poussés de faire un choix plutôt qu’un autre. »

La maternité du CHR Sambre et Meuse à Auvelais, rénovée en 2015, compte 15 lits, où travaillent 20 sages-femmes et 5 gynécologues. 

 

Le CHR Sambre et Meuse, à Auvelais, a été fortement médiatisé ces derniers jours, suite au rapport publié par le KCE.
Nous souhaitons rassurer nos patients et notre personnel : la fermeture de notre maternité n’est pas à l’ordre du jour.
Nous sommes en réflexion pour augmenter le nombre d’accouchements : la rénovation de 2014 fait, entre autres, partie de ce processus pour attirer davantage de mamans.
En tant que service public, notre rôle est d’abord d’offrir un service de qualité et de proximité, accessible à tous. 98% de nos patientes recommanderaient ce service à d’autres mamans (Enquête menée entre le 1/05/18 et le 30/04/19), ce qui nous renforce dans l’idée que nos gynécologues et sages-femmes réalisent un travail extraordinaire, d’un point de vue médical et humain.
Gilles Mouyard, Président du CHR Sambre et Meuse